Fédération Compagnonnique ANGLET - LONS

Menuisier : châssis, agencement, escaliers, parquets...

Que fait le menuisier ?

Le menuisier est un amoureux du bois. Il réalise et pose portes, fenêtres et volets.

Il fabrique l'aménagement intérieur de la maison : escaliers, meubles, parquets, placards… et aussi l'aménagement extérieur : fenêtres, volets, vérandas…

Il aménage les habitations, les magasins, les bureaux.

Il aime le travail soigné et « bien fini ». Son temps se partage entre la fabrication à l'atelier et la pose chez les clients.


Ses compétences :


Les compétences du menuisier d'aujourd'hui ne se limitent pas au bois.

Il utilise aussi le PVC, l'aluminium, le stratifié, le plexiglas et les matériaux composites.

Le menuisier connaît bien tous ces matériaux et la façon de les mettre en œuvre.

Il travaille essentiellement sur mesure. La géométrie en trois dimensions lui est indispensable pour résoudre les problèmes de traçage, il doit aussi réaliser des dessins de présentation pour ses clients.

Il lui faut aussi désormais posséder des connaissances en étanchéité, isolation, électricité, pose de carrelage, plâtrerie, maçonnerie...


Où travaille-t-il ?

Le menuisier peut travailler :

En entreprise artisanale, où la production est très diverse.
Dans des entreprises industrielles qui fabriquent et assurent la pose.
Dans des entreprises de production en série qui vendent sur catalogue ou dans les grands magasins.
À son compte, après une formation à la création d'entreprise et à la gestion, le menuisier est artisan ou chef d'entreprise.


Ébéniste Technicien du meuble : mobilier contemporain, restauration...

Que fait l'ébéniste ?

L'ébéniste a une âme d'artiste et d'artisan. Il travaille essentiellement en atelier où il réalise ou restaure des meubles.

Les tâches et les réalisations de l'ébéniste sont variées. Meubles de style de grande qualité, rustiques ou contemporains, tables, armoires, commodes fabriqués à l'unité ou en petite série.

Il travaille surtout les essences précieuses de bois, mais aussi le métal, le verre, les matériaux de synthèse et parfois l'os et l'écaille.

L'ébénisterie requiert patience, goût et minutie.


Ses compétences :


Les compétences de l'ébéniste sont étendues :

Dans l'agencement, son travail rejoint celui du menuisier.

Pour le meuble de style, il doit connaître l'histoire de l'art.

Les techniques du placage et de la marqueterie, les procédés de teinte et de vernis ainsi que les différents types de bois et la manière de les travailler n'ont pas de secret pour l'ébéniste.

Il a le sens du contact car il voit régulièrement des clients, chez qui il se déplace fréquemment, et collabore avec d'autres professionnels, tels les architectes d'intérieur et les designers.


Où travaille-t-il ?

L’ébéniste peut travailler :

En artisanat, installé à son compte ou dans une entreprise où sa spécialité est mise en valeur.
Dans des entreprises artisanales de menuiserie d'agencement où le travail se fait sur mesure.



L’actualité de la Fédération
Compagnonnique

+

Journées Européennes des Compagnonnages – Toulouse 2018

En juin 2018, la Fédération Compagnonnique de Toulouse accueillera sur le site de l’Eco-Campus de Plaisance-du-Touch (31830) le rassemblement quinquennal de la Confédération des Compagnonnages Européen.

6 February 2018

+

Coopwood : la Fédération Compagnonnique accompagne un projet de coopération franco-espagnole en faveur des métiers du bois

Coopwood : la Fédération Compagnonnique accompagne un projet de coopération franco-espagnole en faveur des métiers du bois Le 17 janvier 2018, les partenaires du projet COOPWOOD (le Arotzgi- Association patronale des charpentiers de Guipúzcoa, la CMA64- Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Pyrénées Atlantiques, la FCMB-Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment, le TKNIKA, le TERMCAT - Terminologia TERMCAT, la CMA09 - Chambre de Métiers de l`Ariege et le CIS San Juan/Donibane) se sont rencontrés chez l'Association des charpentiers de Saint-Sébastien pour lancer officiellement le projet. COOPWOOD vise à promouvoir la coopération transfrontalière entre les acteurs de la formation professionnelle dans le domaine du bois et ses entreprises et qui permet une amélioration substantielle des contenus, des méthodes, des outils et des offres de formation répondant mieux à la demande du tissu entrepreneurial. L'objectif est d'améliorer les compétences des différents acteurs de la filière bois, principalement les formateurs, les étudiants et les techniciens, afin de favoriser un nouvel élan dans un secteur en déclin. Il est également nécessaire d'améliorer la mobilité de ses étudiants et de ses travailleurs. Une amélioration de l'accès au marché du travail des deux côtés de la frontière qui permettra à son réseau d'entreprises de tirer parti du potentiel existant sur ce territoire frontalier et de former les équipes de travail les plus compétitives possibles. La réunion a permis à chaque partenaire de présenter son programme de travail, les actions à mener et la planification du projet. Le projet a un coût total de 1 027 600 euros et est cofinancé à 65 % par le FEDER au titre du programme INTERREG V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2014-2020

30 January 2018

•••Voir toutes les news


X

Résultats de la recherche

  • Aucun résultat...

Dans les formations

  • Aucun résultat...