Fédération Compagnonnique ANGLET - LONS

Peintre applicateur de revêtement, Technicien de la finition : peinture, revêtements, décors

Que fait le peintre ?

Le peintre aime l'harmonie des couleurs. Intervenant en fin de chantier, il travaille la finition et le décor des surfaces intérieures et extérieures, sur le mur ou le sol.

Il travaille aussi bien sur chantier neuf que dans la rénovation.


Ses compétences :

Sur les surfaces intérieures, le peintre applique les peintures, papiers peints, vernis, tissus, revêtements en plastique ou en bois.

L'application se fait après avoir nettoyé, poncé, lessivé, décapé les surfaces et réalisé les travaux d’apprêt : enduisage, rebouchage.

Sur les surfaces extérieures, le peintre protège les façades (ravalement, imperméabilisation, étanchéité verticale, isolation thermique…).

Le peintre connaît tous les types de supports et les techniques d'utilisation des différents matériaux et produits. Il se tient aussi au courant des nouveautés tant techniques qu'esthétiques.

Il a le sens des formes et de l'harmonie des couleurs et aussi un bon sens de la communication, car il doit pouvoir conseiller le client particulier ou l'architecte.


Où travaille-t-il ?

Le peintre-vitrier peut travailler :

En entreprise artisanale, où il est ouvrier spécialisé.
À son compte après avoir complété sa formation en gestion, il devient artisan.


Plâtrier Plaquiste : finition technique des surfaces brutes

Que fait le plâtrier ?

Le plâtrier intervient quand le gros œuvre est terminé. Il est le technicien de la finition.

Son rôle est de mettre en place des cloisons de briques plâtrières ou d'éléments préfabriqués. Il applique aussi les enduits intérieurs, créant ainsi des effets de matière ou de crépi.

De la préparation des surfaces à la décoration intérieure en passant par la restauration, le plâtrier exerce bien des talents.


Ses compétences :

Le plâtrier maîtrise les techniques traditionnelles (taloche, truelle…)

Il connaît aussi les techniques nouvelles telles que les machines à projeter.

Le plâtre n'est pas le seul matériau utilisé. Le plâtrier réalise des travaux de décoration : il met en œuvre des carreaux ou des plaques de plâtres, des cloisons alvéolaires, des revêtements en plastique, en métal ou en bois.

Il peut aussi utiliser la technique décorative du stuc : enduit imitant le marbre, qu'on applique sur un mur, une colonne, un plafond et qu'on polit après séchage.

Le plâtrier intervient également pour poser les isolants thermiques ou acoustiques.


Où travaille-t-il ?

Le plâtrier peut travailler :

En entreprise artisanale, où il est ouvrier spécialisé.
À son compte après avoir complété sa formation en gestion, il devient artisan.


Staffeur Ornemaniste : finition esthétique des surfaces

Que fait le staffeur ?

Le staffeur est un plâtrier d'élite.

Son rôle est de réaliser et de poser des ornements décoratifs en staff : moulures, corniches, frises, bas-reliefs, textures décoratives.

Son matériau de prédilection est le staff, un mélange de plâtre fin et de fibres végétales.


Ses compétences :


Le staffeur connaît toutes les techniques et les outils employés par le plâtrier.

Il se doit de bien connaître les différents styles de l'histoire de l'art.

Sur les chantiers de restauration, il sait effectuer des relevés de formes grâce à des moulages.

Pour les chantiers neufs, il sait concevoir des moules originaux.

Le staff est également un matériau d'isolation. Le staffeur doit être en mesure de l'appliquer sur les gaines d'aération et les conduits de cheminées.


Où travaille-t-il ?

Le staffeur peut travailler :

En entreprise artisanale, où il est ouvrier spécialisé.
À son compte après avoir complété sa formation en gestion, il devient artisan.



L’actualité de la Fédération
Compagnonnique

+

Journées Européennes des Compagnonnages – Toulouse 2018

En juin 2018, la Fédération Compagnonnique de Toulouse accueillera sur le site de l’Eco-Campus de Plaisance-du-Touch (31830) le rassemblement quinquennal de la Confédération des Compagnonnages Européen.

6 February 2018

+

Coopwood : la Fédération Compagnonnique accompagne un projet de coopération franco-espagnole en faveur des métiers du bois

Coopwood : la Fédération Compagnonnique accompagne un projet de coopération franco-espagnole en faveur des métiers du bois Le 17 janvier 2018, les partenaires du projet COOPWOOD (le Arotzgi- Association patronale des charpentiers de Guipúzcoa, la CMA64- Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Pyrénées Atlantiques, la FCMB-Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment, le TKNIKA, le TERMCAT - Terminologia TERMCAT, la CMA09 - Chambre de Métiers de l`Ariege et le CIS San Juan/Donibane) se sont rencontrés chez l'Association des charpentiers de Saint-Sébastien pour lancer officiellement le projet. COOPWOOD vise à promouvoir la coopération transfrontalière entre les acteurs de la formation professionnelle dans le domaine du bois et ses entreprises et qui permet une amélioration substantielle des contenus, des méthodes, des outils et des offres de formation répondant mieux à la demande du tissu entrepreneurial. L'objectif est d'améliorer les compétences des différents acteurs de la filière bois, principalement les formateurs, les étudiants et les techniciens, afin de favoriser un nouvel élan dans un secteur en déclin. Il est également nécessaire d'améliorer la mobilité de ses étudiants et de ses travailleurs. Une amélioration de l'accès au marché du travail des deux côtés de la frontière qui permettra à son réseau d'entreprises de tirer parti du potentiel existant sur ce territoire frontalier et de former les équipes de travail les plus compétitives possibles. La réunion a permis à chaque partenaire de présenter son programme de travail, les actions à mener et la planification du projet. Le projet a un coût total de 1 027 600 euros et est cofinancé à 65 % par le FEDER au titre du programme INTERREG V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2014-2020

30 January 2018

•••Voir toutes les news


X

Résultats de la recherche

  • Aucun résultat...

Dans les formations

  • Aucun résultat...